Relevés de contrats de mariages, notaires de lyon et du lyonnais, XVI-XVII Siècles Lyon et lyonnais XVI – XVIIème siècle
   

 

Personnalités
issues de cette base de contrats de mariage

   
es personnages historiques

La famille de SAINT-CHAMOND et les MITTE de CHEVRIERES, premiers barons du Lyonnais

 Melchior MITE DE CHEVRIERES, Marquis de St-Chamond, Comte de Miolans, Lieutenant Général des armées du Roi en 1633, Ambassadeur à Bruxelles, en Angleterre, Ministre d'Etat, fut un homme très important non seulement à l'échelle locale, mais aussi pour sa position au niveau national. Notre base contient le contrat de mariage de son fils Henry MITTE de CHEVRIERE.

Elle contient également le contrat de mariage des parents de Melchior : Jacques MITTE de CHEVRIERES, comte de MIOLANS (dit simplement Jacques DE MIOLANS) avec Gabrielle de SAINT-CHAMOND. Elle est la fille et héritière de Christophe, baron de SAINT-CHAMOND (1520 + 1580), le célèbre général des troupes catholiques durant les guerres de religion, surnommé "le fléau des huguenots". Christophe De SAINT-CHAMOND avait été gouverneur et lieutenant général du Lyonnais, Forez et Vivarais, conseiller d'état et privé du Roi Henri III. Jacques DE MIOLANS, héritier de son beau-père, fut capitaine, gouverneur du Velay, lieutenant général du Lyonnais. Il se rallia à Henri IV qui le nomma conseiller d'Etat. Peu avant sa mort en 1601, il sera ambassadeur auprès du Duc de Savoie.

Enfin, notre base contient le relevé du contrat du second mariage de Jacques DE MIOLANS, avec Gabrielle DE GADAIGNE.

 

Pierre D'HOZIER, généalogiste du Roi

Son contrat de mariage a été passé à Lyon et se trouve dans notre base. Il est le père de Charles D'Hozier, généalogiste du Roi réputé, qui oeuvra durant le rêgne de Louis XIV, et qui a laissé une oeuvre considérable sur les familles nobles.

Antoine COYSEVOX, célèbre sculpteur

C'est le mariage de ses parents, menuisier et ébéniste à Lyon, qui est révélé dans notre base.Il précise les origines franc-comtoises de la famille. Antoine Coysevox travailla à Paris sous Louis XIV, notamment à,Versailles et au château de Marly. Il fut professeur puis directeur de l'académie royale de peinture et sculpture.
Dans les contrats de mariage qui concernent sa famille, l'orthographe du nom présente de nombreuses variantes : Coiseveaux, Coyseveaux.

Thomas de CHAUVESTEIN, capitaine des Suisses à Lyon

Moins connu que les précédents, ce gentilhomme helvète fut le capitaine de la compagnie des gardes Suisses en garnison à Lyon, pendant plus de trente ans, au milieu du XVIIe siècle. Ce régiment comptait officiellement 300 hommes. De nombreux contrats de mariages passés à Lyon concernent ces Suisses, ou leur veuve : ils sont dits "de la compagnie de Monsieur de Chauvestein". Le contrat de mariage de ce capitaine se trouve également dans notre base.

Molière et Joseph BEJART, parmi une troupe de comédiens de passage à Lyon

Découvrez le contrat de mariage passé entre René BERTHELLOT dit DUPARC et Marquise de GORLA. L'époux est comédien, originaire de Nantes en Bretagne. Quatre autres comédiens signent en bas de cet acte, sans doute une compagnie de passage à Lyon, parmi lesquels se trouvent Jean Baptiste POQUELIN, qui est le cèlèbre Molière, et Joseph BEJART, également d'une famille de comédiens bien connue, que l'on pense être le père d'Armande BEJART, l'épouse de Molière.

Les ancêtres du créateur du quartier PERRACHE à Lyon

Antoine-Michel PERRACHE (1726-1779), sculpteur et architecte lyonnais est le fondateur de la compagnie Perrache qui est à l'origine de l'agrandissement du sud de Lyon et de la création du quartier qui porte encore son nom. Il avait fondé, le 13 octobre 1771 la "Compagnie des Associés aux travaux du Midi de Lyon", compagnie reprise par sa soeur à son décès en 1779. Antoine-Michel PERRACHE fut également membre puis président de l'Académie de Lyon.

Il était le fils du sculpteur lyonnais Michel PERRACHE (1686 - 1750) membre éminet de "l'Ecole de Lyon". Notre base contient le contrat de mariage des parents de ce dernier : Etienne PEYRACHE et Yzabeau SIBERT.

Les ancêtres du savant André-Marie AMPERE

André-Marie AMPERE (1775 - 1836) est un savant français qui a donné son nom à l'unité de mesure de l'intensité électrique. Son nom figure sur la Tour Eiffel à Paris.

Mathématicien, physicien et chimiste, il fut aussi philosophe. Ses travaux et inventions dans le domaine de l'électricité ont fait sa renommée internationale, notamment le télégraphe électrique et l'électro-aimant. La Loi d'Ampère la plus connue concerne l'électrodynamique. Il a été membre de l'Académie des Sciences, professeur à l'Ecole Polytechnique et au Collège de France.

Ce savant était natif de Lyon. C'est le contrat de ses arrière-arrière-grands-parents, Claude AMPAIRE et Marguerite CHIEZE qui est contenu dans notre base. Il établit le lien entre cette famille illustre et les nombreuses familles AMPERE des Monts-d'Or, notamment celels de St-Didier-au-Moint-d'Or. Le Musée Ampère se trouve à Poleymieux-au-Mont-d'Or, dans la maison qu'il a habité.

 

 A suivre...

Bertrand GUYOT
Responsable d'Archives Multimédia et auteur des relevés